Les Londoniens auront bientôt leur cat café

On 15 janvier 2013 by Gauthier pour ARISTIDE

Vous le savez, David Cameron envisage une sortie de l’UE pour le Royaume-Uni. Ce n’est pas très cool, c’est vrai. Mais soyons honnête, même si on désapprouve fortement, on aura toujours du mal à boycotter un petit week-end à Londres entre amis.

Et ce d’autant plus que dans quelques mois, entre une balade au Columbia Road Flower Market, une expo à la Tate Modern et une virée au Notting Hill Arts Club, on pourra faire une pause au Lady Dinah’s Cat Emporiumle tout premier « cat café » de Londres.

« Cat café », ça ne vous dit rien? Le concept vient de Tokyo (forcément) où il est devenu tout à fait tendance de se retrouver à la sortie du boulot dans ces cafés pas comme les autres pour siroter un jus de litchi tout en caressant le menton d’un joli Scottish Fold. Un nouveau lieu de convivialité urbaine pour un vrai moment de ronronthérapie. On adore, évidemment !

En image, ça ressemble à ça, avouez qu’on a envie d’y être.

Le pionnier à Tokyo: le cat café Neko No Mise

Le pionnier à Tokyo: le cat café Neko No Mise

Le pionnier à Tokyo: le cat café Neko No Mise

Le pionnier à Tokyo: le cat café Neko No Mise

Le Mellow Cat Cafe dans le quartier de Kichijoji

Le Mellow Cat Cafe dans le quartier de Kichijoji

Le Cat Cafe Nekorobi dans le quartier d'Ikebukuro

Le Cat Cafe Nekorobi dans le quartier d’Ikebukuro

C’est donc cette expérience gastro-félino-urbaine que Lauren Pears, la fondatrice du Lady Dinah’s Cat Emporium, veut offrir à nos amis londoniens. Mais pour se lancer, elle doit encore lever des fonds, 108.00£ exactement. Elle a donc fait appel à la communauté des cat lovers pour co-financer son projet, et ça se passe en ce moment sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo. À l’heure où je vous parle, 740 personnes (dont ARISTIDE!) ont déjà contribué pour un montant de près de £17.500.

Les médias anglais, eux, s’enthousiasment déjà: le Daily Mail, la BBC, The IndependentWired, rien que ça. En tout cas on lui souhaite bonne cat-inuation (ça, c’est fait… on n’a pas pu s’en empêcher).

En attendant, si vous trouvez que le billet Paris-Tokyo est un peu cher, vous pouvez toujours vous faire un petit week-end à Vienne et déguster un Apfelstrudel au Café Neko, le premier cat café en Europe, ouvert par un Autrichien, marié à… wait for it… une Japonaise. La boucle est bouclée.

Cat'n Cappucino

Cat’n Cappucino

 

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *